Éditeur de bonne humeur
TipTop #chatbouboule

TOP 10 des très bonnes raisons de ne pas adopter un chat

03 Mars 2016 | Publié par Editions Jungle
TOP 10 des très bonnes raisons de ne pas adopter un chat

Dans la vie il faut choisir : chien ou chat. Il est d’usage d’attribuer beaucoup plus de qualités au félin (propreté, sagesse, discrétion…) qu’au canidé. Remettons les pendules à l’heure.

1 – C’est Wolverine

Chaton, il gambadait de fauteuil en genou, en effleurant la vie de ses doux coussinets. Et puis les griffes ont poussé – vous ne les coupez plus depuis que vous avez failli perdre un œil – et l’arrogance avec. Le griffoir acheté un demi-bras au BHV Matou ne lui sied pas, il préfère de loin ce canapé en croûte de veau qui vous a coûté un livret A.

2 – Il pue

« Un chat c’est propre ». Le philosophe qui a pondu cette ânerie n’a visiblement jamais mis le nez dans une litière, ni récuré le vomi frais déposé sur votre couette préférée. (Par respect pour les âmes sensibles, on évitera de parler ici de l’haleine fétide chargée de saumon mariné au thon, spécial chat délicat).

3 – Il mue

Les plus grands spécialistes se sont penchés sur la question, le mystère persiste. Comment un chat peut-il perdre autant de poils en si peu de temps et régénérer sa toison aussi vite ? Content de lui, il dépose ici et là petits et gros paquets de touffes velues, de préférence sur un pull noir.

4 – Il n’est qu’ingratitude

Vous le nourrissez, vous le câlinez, vous lui parlez… Tout ça pour apprendre par votre ami Fred venu s’occuper de lui pendant les vacances que « Chaton » s’est vengé de votre absence en urinant sur le canapé en croûte de veau et qu’à son avis, ça se rattrape pas, l’ammoniaque ça sent fort.

5 – Il n’a pas de pouce opposable

Et pourtant, vous en rêvez. Il se servirait lui-même en croquettes, il ouvrirait la porte du balcon tout seul, il remplirait sa gamelle d’eau, il pourrait même jeter ses crottes à la poubelle… Encore faudrait-il qu’il ait un cerveau.

6 – Il faut le faire garder

Comme vu au point 4, « Chaton » a détruit votre intérieur en à-peine un week-end, il est temps de passer la main à de vrais professionnels pendant vos congés d’été. Ça vous coûtera un autre demi-bras mais au moins il s’excitera sur des canapés en corde, il sera nourri à volonté et il vous oubliera dans les pattes d’une chatte persane.

7 – Il est envahissant

Votre chat ne vit pas chez vous, c’est vous qui habitez chez lui. Il ne manque d’ailleurs pas une occasion de vous le faire remarquer : au moment de la douche, il vient faire ses besoins, lorsque vous travaillez, il se colle sur votre clavier, au dîner, il réclame sa pitance… Une vraie sangsue.

8 – Il coûte cher

Depuis que Môssieur a eu des petits calculs urinaires, il est au régime croquettes vétérinaires, aussi peu bon marché que le magasin du même nom. Il ne tolère que la litière grand luxe (pas cette vilaine sciure agglomérée), n’admet que les pulls en cachemire, les jouets bio et les housses de couette en soie lavée. Bref, vous avez dû hypothéquer votre maison pour son confort.

9 – Il est totalitaire

Si votre chat a compris qu’il était le roi, ça ne lui suffit pas. Il vous veut à sa pogne, et tout le temps. Il vous prend pour son petit personnel, son bouffon, son masseur, son griffoir… Si c’était une diva, il serait Mariah Carey.

10 – Il est voleur

Régulièrement, vous perdez une bague, un aileron de poulet, un tube de médicaments, un chausson… pour les retrouver au déménagement prochain, dans un cocon de poils. Tel un ado trop gâté, il ne sait braver que l’interdit.

Faites monter la jauge de bonne humeur !
Bof...
Génial !!!

Vous aimerez aussi...

Pour recevoir les nouveautés, des cadeaux... S’inscrire à la newsletter